S’entrainer à la maitriser les techniques de la salsa à Paris

La danse est une manière de mouvoir son corps, grâce à une série de mouvements composés au rythme de la musique. De ce fait, un nombre croissant de français sont aujourd’hui tombés amoureux de cet art. La fédération française de danse estime même que plus de trois millions de Français pratiquent régulièrement ou occasionnellement la salsa, cette danse populaire d’origine cubaine.

La salsa : d’où vient-elle ?

Littéralement, la salsa signifie « la sauce » ou en termes populaires cubains « sensuel et attrayant ». À la fin des années 50, les ruedas (roues) sont apparues sous la forme de cha cha chá, et le peuple cubain les avait appelés “cha cha chá en rueda”. La rueda de cha cha chá a également établi une contribution utile et révolutionnaire au mouvement de danse de salon. Une façon de danser le son cubain fut ainsi née, inspirée des danses de casino de toutes sortes (son cubano, cha cha chà, mambo…), ce qui a plus tard permis de créer la salsa cubaine. Elle représente en même temps un genre de musique et une danse cubaine. Ensuite, elle a acquis une notoriété dans le monde entier. Elle est apparue pour la première fois dans les secteurs hispaniques de New York par l’intermédiaire des portoricains, pendant les jam-sessions orchestrées par une maison de disque du suprême label « Fania records », au cours des années ’60 et ‘70. Sa structure est cubaine, mais par contre son public et ceux qui l’interprètent sont principalement des portoricains. À partir de 1990, grâce aux immigrés d’Amérique latine et particulièrement de Cuba, la danse salsa franchit l’Europe et se répand. Elle y était devenue très connue et appréciée, permettant par la suite aux écoles de danses latines et tropicales de se développer à grande vitesse. Si vous désirez en savoir davantage à ce sujet, et prendre des cours de salsa paris, vous pouvez vous rendre sur salsadanse.com.

Quels sont les différents types de salsa ?

Si vous prévoyez de participer à des cours salsa cubaine, sachez quand même qu’il en existe trois types :

– La salsa colombienne : elle est apparue à Santiago de Cali, à l’ouest de la Colombie. Aujourd’hui, nombreuses sont les académies de danse qui donnent des cours de salsa, qui n’est qu’un mélange de plusieurs rythmes comme les folks colombiens, le boogaloo et le pachanga. Dans cette touche, les danseurs sont très proches l’un de l’autre, et c’est le style et la personnalité qui prédominent au lieu des figures.

 – La salsa portoricaine, la plus rationalisée et stylisée. Elle se danse en ligne, afin de faciliter l’apprentissage par les salsero et salsera (danseur et danseuse de salsa) des académies de danse. On l’appelle également la « salsa romantica », en raison de sa douce musique.

 – La salsa cubaine (du son cubano), une danse toute aussi amusante avec les rythmes latino-américains. Elle se danse surtout en couple sous une forme circulaire. Facile à apprendre, ce style de salsa est devenu incontournable dans les soirées latines. La roue de casino ou la rueda est l’élément essentiel constituant la salsa cubaine.

Comment maîtriser la salsa cubaine ?

En France, précisément à Paris, la salsa cubaine est la plus renommée et la plus pratiquée. Pour bien la maîtriser, il est nécessaire de suivre un cours salsa cubaine. Cependant, choisir une académie de danse s’avère parfois difficile. Avant tout, maîtriser cette danse requiert une forte motivation et une grande détermination. Cela vous permettra de progresser plus facilement, vu que la salsa est aussi considérée comme une activité sportive. D’autre part, choisissez une bonne école de danse qui répondra à vos exigences, vos attentes et vos objectifs. Il est également recommandé de vous familiariser avec la salsa qui vous plaît le plus. Par la suite, il vous sera plus facile d’en apprendre les bases. L’application de la théorie apprise pendant les cours est très importante pour les apprentis. Pour faciliter l’apprentissage la pratique en dehors des cours est aussi encouragée. Vous pouvez par exemple danser la salsa chez vous, ou bien dans une soirée dansante. De cette manière, vous pouvez la rendre unique, et la maîtriser plus rapidement. En même temps, vous pouvez utiliser vos oreilles musicales, un autre atout non négligeable pour bien apprendre cette danse. Par ailleurs, la connaissance des étapes pendant un cours salsa est primordiale, afin de la maîtriser rapidement. La salsa demande énormément de concentration et de délicatesse, ce qui vous oblige à avoir une bonne condition physique, pour pouvoir la pratiquer.

La salsa : un style musical

C’est un mélange de rythmes et styles musicaux, qui ont fluctué au cours de divers déplacements des immigrants dans les années ’50. Ainsi, le jazz, le son cubano et la plena portoricaine ont fait naître le rythme salsa. La percussion cubaine, les cuivres et de la guitare espagnole ont apporté de très vifs timbres musicaux. Quelques années plus tard, la salsa est devenue célèbre, grâce à la contribution des artistes américains originaires de Porto Rico très talentueux comme Ray Baretto, Eddie Palmieri, ou même Tito Puente qui sont venus de l’univers du Jazz. Sa richesse provient également des rencontres avec des musiciens extraordinaires d’Amérique latine, d’Amérique du Nord, et des Caraïbes. La salsa est incontestablement tirée de “Son Cubano”, devenant ainsi une danse populaire tenue dans les rues de Cuba. Pour un cours salsa paris, adressez-vous donc à un professionnel expérimenté, afin de vous aider à bien la maîtriser.