Soirées Parisiennes : s’informer sur les boites de nuit ouvertes en ligne

La « Ville Lumière » est généreuse en distractions diurnes tout au long de l’année. Il en va de même pour la vie nocturne de la capitale, qui abrite de nombreuses boîtes de nuit. Après avoir repéré le night-club qui vous convient, pensez à vérifier ses jours et horaires d’ouverture.

Les bons spots des noctambules

Pour les amateurs de musique électronique et de DJs renommés, certains lieux sont incontournables à Paris. Situé sur les célèbres grands boulevards, le « Rex Club » peut se prévaloir d’être un précurseur parmi les boîtes de nuit à l’ambiance techno. Depuis trente ans, les « oiseaux de nuit » profitent sur place de soirées qui se prolongent au son de morceaux créés par de grands noms. Parmi ces artistes de la table de mixage, on distingue Laurent Garnier et les fameux Daft Punk qui se sont déjà produits sur place. La house et la techno sont aussi à l’honneur au « Garage » qui se trouve quai d’Austerlitz. De nombreux artistes français ou internationaux y sont régulièrement invités. Ce loft assez vaste est en plus doté d’une terrasse ouverte durant l’été. Si vous cherchez une boite de nuit ouverte ce soircliquez ici.

Prendre un verre en musique

Siroter un cocktail dans une ambiance musicale plaisante est un bon moyen de se détendre en compagnie d’amis. Dans un cadre intimiste et convivial, le « Badaboum » accueille les noctambules dans le secteur de Bastille. Ce club est équipé d’une salle de concert. Les spectacles précèdent l’atmosphère « clubbing » qui prend le relais dès 23 h. Des artistes tels que Cassy, Marshall Jefferson ou Apollonia ont fait la démonstration de leur talent sur place ! Les adeptes du dépaysement préfèreront se retrouver au « Djoon », comme s’ils étaient à New-York alors qu’ils sont entrés dans une boite de nuit à Paris. On peut y dîner dans une atmosphère américaine puis écouter après minuit des morceaux « groovy beats » ou de la deep house. Des DJs de renom se sont mis aux platines, comme Delano Smith ou Demuja entre autres.

Le Paris traditionnel version moderne

Comme le Moulin-Rouge, la Seine est une composante essentielle du Paris typique prisé par les visiteurs de la capitale. Les propriétaires du célèbre cabaret parisien emblématique des nuits festives ont racheté le night-club « le Loco » afin d’en faire « la Machine du Moulin-Rouge ». Dans les trois salles de l’établissement, la diversité des styles musicaux est reine ! La techno est bien représentée et parfois mise à l’honneur par Laurent Garnier. Le hip hop et les années 90 sont également un fond sonore familier pour les habitués de ce night-club situé à proximité de Pigalle. Plus originale, la boîte de nuit sur l’eau est une autre option : « le Petit Bain » a été aménagé à bord d’une péniche où l’on peut aussi dîner. Les ambiances musicales les plus variées sont proposées à la clientèle, y compris le hard rock et le reggae.